19 octobre, 2018
A- A A+

Médias

Comment participer ? Combien ça coûte ?

Pour participer au Trophée Lotus, il vous faut…une lotus, mais pas seulement?

Le cœur du peloton est constitué de Lotus Seven des années 60 et de Caterham 1600 kent des années 80 et 90 sous certaines conditions dont vous trouverez les détails dans les règlements (technique et sportif).

Depuis 2012, le Trophée Lotus accueille aussi sur invitation les roadsters pré 71 au sein d'une catégorie qui fait l'objet d'un règlement et d'un classement séparé. Ces véhicules ne sont pas classés au sein du Trophée Lotus (classement final).

Pour courir, vous devez tout d’abord vous inscrite auprès de la société Mecanic Gallery qui gère le Trophée Lotus, (formulaire dispo ici) cotisation de 400 euros à l’année (inscription au Championnat de France Historique des Circuits incluse). Cette participation est destinée à subvenir aux dépenses générées par le Trophée : secrétariat, coursiers, impressions, site internet, commissaire technique agrée F.F.S.A., droits d’enregistrement, droit d'utilisation de la marque Trophée Lotus, assurances etc..., le fonctionnement proprement dit, étant assuré par des bénévoles.

Vous devez souscrire à une licence FFSA auprès de l’association sportive de votre choix, le formulaire de licence est ici (Coût 417 euros en licence nationale NCC).

Vous devez vous équiper, comme un vrai pilote que vous serez, avec combinaison, casque, bottines et gants aux normes FIA (Budget à partir de 1000 euros).

Vous devez ensuite vous inscrire à la course ou aux courses de votre choix ici ; les formats comprennent  très souvent une séance d’essais libres de 30 mn (coût : 60 à 70 euros, à régler sur place) qui a lieu généralement le vendredi après-midi, puis un engagement (environ 600 euros) pour l’épreuve au cours de laquelle vous aurez à effectuer une séance d’essais chronométrés, souvent le samedi, qui déterminera votre place sur la grille de départ et deux courses de 25 à 30 mn chacune.

 


Depuis 2010, nous disputons deux courses distinctes et donc deux podiums alors que précédemment, c’était l’addition des deux manches qui représentait le classement du week-end. Les trois premières Seven et les trois premières Caterham ont les honneurs du podium.

Nous partageons le repas du vendredi soir ou du samedi soir entre pilotes, organisateurs et accompagnants, ce moment est généralement très apprécié, car très convivial et il permet aussi de mieux se connaître et de s’apprécier en dehors de la piste et du paddock.

Sur le paddock, les festivités ne sont pas en reste, puisque s’organisent souvent de façon plus ou moins spontanée, en fonction de la météo, des sortes d’auberges espagnoles du paddock où chacun fait découvrir à l’autre des produits de sa région. Cependant, certains liquides sont rigoureusement prohibés avant les courses mais peuvent être consommés (avec modération) après l’effort, dans le seul but de soutenir l’agriculture vinicole française.

Il faut donc pour participer au Trophée Lotus faire la preuve d’un certain art de vivre où la gastronomie n’est pas étrangère.

Sur la piste, une conduite de gentlemen est de rigueur mais cela n’empêche pas l’esprit de compétition qui caractérise la plupart d’entre nous et il arrive que les combats soient virils mais corrects ; l’état d’esprit des amateurs que nous sommes ne devant jamais être pris en défaut.

Toutefois, avant de titiller les meilleurs, il vous faudra, rouler, et encore rouler, apprendre les circuits et chacune de leurs spécificités afin d’emmagasiner de l’expérience sur la piste car vous vous apercevrez assez vite que votre connaissance de la conduite automobile est bien éloignée du pilotage d’une voiture de course, mais c’est aussi cela que vous viendrez acquérir dans le Trophée.

  

 

Attention cependant car si vous venez partager notre passion, l’addiction n’est pas loin et vous serez comme nous impatients de retrouver vos adversaires et néanmoins amis, une fois par mois d’avril à octobre, chaque année pour 6 ou 7 rendez-vous sur les plus beaux circuits de France et même quelques fois d’Europe.

 

 

Voilà, vous savez tout ou presque des conditions nécessaires à la participation au Trophée Lotus, le budget global, hôtels, déplacements et restaurants compris ne dépasse pas 1200 à 1500 euros par course.

En ce qui concerne les autos, les prix d’acquisition sont très variables, en fonction de leur niveau de préparation, mais compter de 20 000 à 25 000 euros pour une Caterham et de 25 000 à 35 000 euros pour une Lotus Seven. 

La compétition est de mise sur la piste, à tous les niveaux et la bagarre est intense en tête comme en queue de peloton, mais nous ne sommes pas des champions du monde et si il est vrai que les premiers sont plutôt rapides, le cœur du peloton est lui plus facilement accessible et vous trouverez toujours un ami avec lequel vous pourrez disputer âprement votre place, dans un esprit sportif, bien évidemment.

 

Vous trouverez ICI une liste de professionnels prêt a vous aider dans votre choix

 

And now, gentlemen, start your engine.