Médias

Finale à Magny-Cours

 

 

 

Pascal Metayer

 

Le Trophée Lotus 2017 a rendu son verdict ; et c’est Pascal Métayer qui est sacré, à l’issue d’une saison où le titre s’est souvent promis au tenant Xavier Jacquet ou à Pascal Métayer qui ont bataillé ferme durant douze courses. Et c’est finalement Pascal qui l’emporte, en gérant intelligent ce dernier meeting où il se présentait avec quelques points d’avance. En réglant la pole position et en montant deux fois sur le podium ce week-end, il assura intelligemment le titre, même si le suspens fut intense jusqu’aux dernières courbes du circuit nivernais car en sport automobile, tant que le drapeau à damiers n’est pas franchi, tout est possible et c’est donc avec soulagement et fierté que le clan Metayer a salué son champion à l’arrivée. Bravo donc à son talent de pilote, à la qualité de préparation de son auto et à sa régularité au plus haut niveau.

En dehors de nos deux favoris, mention très bien pour Florent Cazalot qui assure sa troisième place au général et aux deux Philipe ,Koenig et Gaso qui animèrent particulièrement le peloton de leurs excellentes performances.

 

Xavier Jacquet

 

Au rayon des malheureux Cyrille Grenot (problème de pont) et Laurent Bouchetal (chauffe moteur) n’ont pas pu prendre le départ.

Vous trouverez le classement général définitif ICI et les chronos de Magny-Cours ICI

Prochain rdv pour la remise des prix, le 11 novembre à Lyon (merci de nous renvoyer le bulletin d’inscription en pièce jointe) ou tous les participants à la soirée pourront participer au tirage au sort d’une montre Baume et Mercier offert par la sté Cresus (valeur PP 4000 €).

 

 

Remise des prix 2017

La remise des prix du Trophée Lotus 2017 se déroulera à Lyon le samedi 11 novembre, en même temps que le salon www.epoquauto.com, ce qui fait deux bonnes raisons de nous rejoindre.

Mais aussi, pour celles ou ceux qui voudraient délaisser les autos l’espace d’une journée, tous sont conviés à partager coupes de champagne, cafés et macarons, le samedi toute la journée dans les Magasins Cresus, rue Gasparin où je vous attendrai, avec des conditions très exceptionnelles sur les stocks Cresus (montres, bijoux, maroquinerie) ; de quoi joindre l’utile à l’agréable et vous donner quelques idées pour vos cadeaux de fin d’année www.cresus.fr.

Un tirage au sort sera réservé aux participants de la soirée et permettra, sans obligation d’achat, de gagner une magnifique montre féminine ornée de diamants (Baume et Mercier d’une valeur de 4 000 euros) offerte par Cresus.

Les bulletins seront à déposer en boutique dans la journée du samedi et le tirage au sort aura lieu le soir sur le bateau Navilys, lors de la remise des prix. Venez nombreux et nombreuses pour tenter votre chance.

 

 

 

La remise des prix proprement dite aura lieu le samedi soir lors d’une croisière cocktail dont voici le programme :

A partir de 19h : Accueil autour d’un apéritif sur le bateau le Navilys, quai des Célestins.

19h40h : Départ pour une croisière qui vous permettra de voir cette belle ville de Lyon comme vous ne l’avez jamais vu.

20h/22h : Cocktail et remise des prix 2017, tous les pilotes présents seront récompensés.

Tirage au sort de la gagnante de la montre Baume et Mercier offerte par la société Cresus.

22h15 : retour à terre.

 

 

A 2 mn à pieds du bateau, nous vous conseillons l’hôtel Globe et Cécile rue Gasparin ou l’Hôtel des Artistes, place des Célestins, mais de nombreux hôtels sont susceptibles de vous accueillir en presqu’ile ou dans le vieux Lyon.

Vous trouverez ICI le bulletin d’inscription à nous retourner avec le règlement si possible, impérativement avant le 1er novembre.

Nous vous attendons nombreux !

Trophée Lotus : rien n'est joué !

Une vingtaine de Seven était présente sur la grille de départ cet avant dernier meeting du Trophée Lotus 2017.

 

 

Crédité de la pole lors des qualifs du samedi, Pascal Métayer laisse l’avantage à son grand rival Xavier Jacquet au départ de la course du matin. Celui-ci enchaine ensuite les tours en tête toujours sous la pression de Pascal Métayer, mais aussi de Florent Cazalot, arrivé dans la nuit et pourtant parti bon dernier, n’ayant pas pu faire les qualifs.

Une lutte entre les trois pilotes anime ainsi les derniers tours, Pascal Métayer obtenant le mot de la fin d’extrême justesse face à Xavier Jacquet et Florent Cazalot, classés dans la même seconde ! En fin de course, un incident regrettable opposa Jean-Pascal Lammelin et Philippe Gaso, ce qui leur valu une convocation auprès de la direction de course et un avertissement à chacun pour conduite anti sportive. Les deux protagonistes durent ensuite s’expliquer auprès de Christian Odin, organisateur du trophée et garant du bon esprit de notre compétition ; les choses furent dites et entendues afin que cela ne se reproduise plus.

La bataille repart de plus belle l’après-midi. Cette fois, Xavier Jacquet franchit le cap de la mi-course en tête avec Pascal Métayer, Florent Cazalot, Philippe Gaso et Dominique Vuillez groupés dans son sillage. Au prix d’une arrivée au sprint comme le Trophée Lotus les affectionne, Xavier Jacquet prend sa revanche en s’imposant d’un souffle devant Philippe Gaso et Pascal Métayer.

A noter l’excellente performance de Philippe Koenig, meilleur temps en course l’après-midi et très rapide tout au long du week-end sur une Seven particulièrement affutée et préparée de mains de maitre par Pascal Metayer.

Au rang des malchanceux et contraints à l’abandon, Anthony Delhaye (tirant de pont cassé), Jean-François Servat (problème de boite), Jean-Pascal Lammelin (embrayage cassé) n’ont pas pris le départ de la deuxième manche.

Au rayon des mauvais élèves, je terminerai par une auto flagellation puisque pour avoir avancé sur la ligne de départ de quelques centimètres, j’ai été contraint de repasser par les stands (ce qui est logique au vu du règlement) pour effectuer un drive through. Mais impatient, j’ai repris la piste un peu vite ce qui me value une deuxième pénalité du même type et un autre détour cette fois ci plus lent par la voie des stands.

Dura lex, sed lex comme dit l’adage romain et non pas Durex sauve le sexe (oups je m’égare).

Voilà pour ce beau meeting dans la Vienne, maintenant la dernière manche du trophée nous réunira les 20, 21 et 22 octobre à Magny-Cours où Pascal Métayer et Xavier Jacquet devront se départager pour le titre final, dans le même esprit de sportivité qu’ils ont montré durant toute cette année ; ce sera dans tous les cas un beau vainqueur et la lutte s’annonce indécise jusqu’ aux derniers virages.

Messieurs les pilotes, merci de renvoyer vos engagements pour ce dernier meeting au plus vite.

Nous vous rappelons que la remise des prix du Trophée Lotus aura lieu le samedi 11 novembre, durant le weekend du salon Epoqu’auto à Lyon, où nous présenterons une Seven du Trophée sur le stand du Club Lotus France. La soirée sera l’occasion de nous retrouver, une fois n’est pas coutume, sur l’eau puisque nous embarquerons pour une croisiere-coktail , durant laquelle nous récompenserons tous les pilotes présents et où nous célébrerons bien sûr, nos lauréats.

Vous pouvez d’ores et déjà réserver votre week-end, pour découvrir les plus beaux atouts de notre belle ville de lyon.

Un bulletin d’inscription sera mis en ligne très prochainement pour cette soirée (participation aux frais 50 euros/personne).

 

 

Retour de Nogaro

Au Trophée Lotus, l'indécision demeure.

En effet, le week-end gersois n’a pas encore dégagé de favori pour la victoire finale et le duo Métayer-Jacquet est toujours en tête, à deux meetings de la fin. Cependant, Anthony Delhaye et Jean-Jacques Billères que nous n’avions pas vus aux avant-postes depuis quelques temps ont aussi glané quelques lauriers lors de ce meeting.

Pour les Lotus, nous n’avions pas vu Anthony Delhaye à un tel niveau depuis quelques temps ; il a été magistral sous la pluie aux essais, avec des trajectoires extérieures certes risquées mais il fallait aller chercher  du grip près de l’herbe. Chapeau Anthony pour cette pole, car pour avoir essayé de te suivre, je t’ai trouvé impressionnant de facilité sur ce bitume à l’adhérence précaire. Viennent ensuite Dominique Vullez et sa Caterham, tandis que Pascal Métayer, le leader du trophée, complète le trio de tête juste devant son principal challenger dans la course au titre, Xavier Jacquet.

 

Bien sur, la course 1 sur le sec fut une toute autre histoire et si Jacquet confirma sa position parmi les leaders, il fut accompagné par Jean-Jacques Billères, de retour aux affaires et Florent Cazalot, toujours très rapide quel que soit le circuit. Philippe Koenig inaugurait une nouvelle monture, aussi fougueuse que son pilote, en embrassant généreusement l’arrière se son président dans un freinage non maitrisé.

 

La course 2 est menée d’abord par Xavier Jacquet, puis par Jean-Jacques Billères. Ce dernier parvenant à conserver l’avantage jusqu’au treizième et ultime tour, en repoussant les derniers assauts de Pascal Métayer, battu de seulement 7/10 de seconde. A trois secondes, Philippe Gaso complète le tiercé gagnant. Le trophée de la poisse est décerné à Laurent Bouchetal qui après son incendie de Charade a violemment percuté le rail dans un des gauches précédent la Dunlop. La voiture n’était pas très belle à l’arrivée mais Laurent, indemne essayait de garder néanmoins le moral ; allez Laurent, ce n’est que du travail et tu ne manques pas de courage pour rendre cette auto de nouveau compétitive.

 

 

En résumé, un week-end animé sur un circuit très technique qui a ravi la plupart des participants.

Le classement général et les résultats par courses sont en ligne.

Malheureusement quelques jours après notre retour, nous apprenions le décès brutal de Philipe Rucheton, père de Claude, le préparateur et émérite pilote du Trophée Lotus. Philippe fut lui aussi un compétiteur au volant de multiples autos historiques avec une passion particulière pour les Stanford et les Lotus qu’il appréciait particulièrement. Nous présentons à sa famille, nos condoléances attristées.

Messieurs les pilotes qui n’ont pas encore envoyé leur engagement pour le Val de Vienne, merci de le faire de toute urgence, nous avons besoin pour l’édition des programmes et la bonne organisation, de savoir qui sera  parmi nous pour l’avant dernière épreuve du Trophée Lotus.

 

Une triste nouvelle

Triste nouvelle pour les amis des Lotus et pour toutes les mécaniques anciennes, un passionné nous a quitté la nuit dernière ;

Philippe Rucheton, père de Claude et de Rémy s'est éteint subitement pour rejoindre au paradis le paddock des Stanford et des Lotus défuntes.

Nous pensons très fort à toute la famille Rucheton.

 

Charade 2017, le Trophée Lotus à mi-saison

25 pilotes présents sur le circuit auvergnat et malheureusement seulement 24 sur la grille départ, à la suite du début d’incendie particulièrement spectaculaire sur la Seven de Laurent Bouchetal lors des essais privés préparatoires au meeting. Mais Laurent est un philosophe qui a relativisé la situation et c’est aussi un passionné qui saura mettre à profit la trêve estivale pour redonner à son auto son lustre d’antan.

Au niveau sportif et près avoir survolé les « qualifs » le matin, Xavier Jacquet laisse brièvement l’avantage à Pascal Métayer au départ de cette première course. Rapidement revenu en tête, le Haut Savoyard s’échappe ensuite en compagnie de ce dernier et de Philippe Gaso, de retour au premier plan. Comme on pouvait s’y attendre, l’issue de cette lutte demeura incertaine jusqu’au dernier tour, qui voit Xavier Jacquet conserver un mince avantage sur ses deux poursuivants. Bon quatrième, Dominique Vulliez glisse sa Caterham devant toutes les autres Lotus Seven, à commencer par celles d’Anthony Delhaye et de Florent Cazalot.

2ème course le dimanche : après un premier départ interrompu par un accrochage impliquant Didier Berrezai, Francis Graille et Fabrice Bernard, la course est réellement lancée dans un second temps et se présente très vite comme un remake de la veille. Pascal Métayer et Xavier Jacquet se lancent dans un nouveau bras de fer auquel Philippe Gaso va tenter de se mêler, sans succès. Rivalisant d’audace, les duettistes de tête repoussent à nouveau l’issue des débats au dernier tour. En repoussant les attaques de son adversaire jusqu’au bout, Pascal Métayer prend sa revanche sur Xavier Jacquet. Philippe Gaso suit encore à sept secondes, tandis qu’Anthony Delhaye et Dominique Vulliez emmènent le reste du peloton. Le dernier cité remporte la catégorie des Caterham devant Jean-Yves Cane et le local Denis Barraux.

A noter, la bonne performance de Jean-Pascal Lammelin et de Jérôme Gavaudan, rapides et réguliers dans chacune des courses.

Au final encore un beau weekend chez les Lotus boys et surtout une deuxième partie de saison qui s’annonce passionnante pour l’attribution du titre qui ne devrait pas échapper à Xavier Jacquet, le tenant du titre ou à son talentueux challenger, Pascal Métayer ; les deux pilotes dominant assez largement le classement général à mi- saison.

Prochain rdv les 9 et 10 septembre prochain sur le circuit Paul Armagnac à Nogaro.

Tous les détails et classements sur notre site internet et sur la page Facebook du Trophée Lotus.

Ce compte- rendu a été inspiré du texte de Pascal Furet, l’attaché de presse d’Historic Tour.

 

Page 1 sur 24