Présentation

20 ans plus tard, on refait l’histoire

Quand on est amoureux de courses de voitures historiques, propriétaire d’une Lotus Seven, et que l’on veut se mettre à organiser des compétitions, de quoi rêve-t-on ? De faire renaître les courses de LOTUS Seven bien entendu !
C’est ce qui est arrivé à Jean-Paul Couilliot. En 1987, aidé par son ami Alain Nibart, ils décident ensemble de faire revivre la célèbre Coupe des Provinces qui mis en scène les fameuses Lotus Seven en 1964 et 1965. Ainsi naquit le Trophée Lotus Seven avec la bénédiction de l’usine Lotus et de Gérard Crombac, le célèbre passionné de la marque.

Ce fut un succès immédiat qui, année après année, ne s’est jamais démenti après plus de 30 saisons d’existence.

De 1987 à 2004 le Trophée Lotus sous la baguette passionnée de Jean Paul Couilliot pris son essor jusqu’à devenir le doyen des trophées historique français .La formule monotype qui s’apparente au formules de promotion , a rencontré aux fils des années, un succès croissant, attirant même des pilotes de renom comme Jean Pierre Beltoise , Jean Claude Andruet, ou Henri Pescarolo, venus gouter aux joies de la petite anglaise.

L’année 2005 voit se concrétiser un changement important, le Trophée Lotus Seven devient le Trophée Lotus et accepte dorénavant les prototypes à moteur avant de la marque, celui-ci s’ouvre donc à d’autres modèles et plus précisément au Lotus XI, Elan, mais aussi aux Europe, Elite, et surtout aux Caterham 1600 qui ont succédé aux Lotus Seven et qui en sont les plus proches.

En janvier 2010, Jean-Paul Couilliot, le fondateur, souhaite prendre un peu de recul, dans l’organisation du Trophée et, confie la gestion du Trophée à Christian Odin sous l’égide d’une association de pilotes nouvellement créée, intitulée la NAPA, Nouvelle Association de Pilotes d’Anglaises dont les membres fondateurs Christian ODIN, Gérard DELPRAT et Fabrice BERNARD comptent de très nombreuses participations au Trophée Lotus.

A partir de la saison 2011, les pilotes ont souhaité recentrer le Trophée Lotus comme étant une évocation la plus fidèle possible de la coupe des provinces et ont décidé de restreindre l’éligibilité des autos aux seules Lotus Seven et Caterham 1600, dans le but d’une meilleure homogénéité du plateau. Toutefois après acceptation du dossier technique par le commissaire technique du trophée : Les Lotus XI ; les Lotus Elite (Type 14) ; les Lotus 23 ; les Lotus Elan (type 26, 36, 45 et 50) et les Lotus Europe et Europa (types 46, 54, 65 et 74) conformes à leur fiche F.I.A. peuvent participer aux épreuves mais elles ne marquent pas de points au classement général du Trophée Lotus.

Le 1er janvier 2018, la gestion et la promotion du Trophée Lotus sont confiés à la société Mecanic Gallery, société nouvellement crée par Christian Odin dans le domaine de la compétition de véhicules historiques afin de développer davantage le rayonnement de l’épreuve. Ainsi un site internet plus moderne est déployé , des service de location, de transport, et d’assistance sont proposés aux pilotes afin d’attirer de nouveaux participants. Des professionnels de l’automobiles nous rejoignent et apportent leurs compétences et leurs expériences de la course historique. En 2018, un record est battu : cinquante-cinq pilotes participent au Trophée Lotus, permettant ainsi à chacun de trouver des compétiteurs à son niveau de pilotage, une vingtaine d’entre eux prenant le départ de toutes les courses.

L’ ambiance unique du Trophée se matérialise en dehors des circuits

Le Trophée Lotus réunit systématiquement les participants dans un même lieu le samedi soir lors des 6 ou 7 épreuves que constitue ce championnat durant l’année.

C’est le moment idéal pour refaire la course et envisager les performances de lendemains meilleurs. Ce dîner est toujours un grand moment de convivialité, il est quelques fois organisé au sein même du paddock, sur le circuit.

Le succès et la perennité du Trophée Lotus
reposent sur plusieurs critères

• Un règlement technique clair et rigoureux qui évite l’escalade des coûts.
• Un programme permettant aux participants de courir sur les plus beaux circuits français et quelques fois étrangers.
• Des courses passionnantes pour les participants et les spectateurs.

Et surtout, une ambiance de gentlemen driver sur la piste et de la bonne humeur sur un paddock toujours très animé.

Trophée Lotus est une marque déposée.