Un peu d’Histoire

De la Coupe des Provinces au Trophée Lotus

En 1963, la nécessité de faire quelque chose pour aider les jeunes à courir commençait à se faire durement sentir en France. Paradoxalement, c’est à un animateur de la radio Europe N° 1 que l’on doit l’idée de lancer une course avec des jeunes au volant de voitures qu´ils auraient assemblées eux-mêmes avec l’aide d’amis. Ford France appuya l’initiative d’Europe N° 1 en fournissant des kit de Lotus Seven aux Automobiles Club de différentes provinces.

C’est ainsi que naquit ” La Coupe des Provinces ” qui, en deux ans, 1964 et 1965, allait révéler quantité de vocations notamment Henry Pescarolo ou Patrick Depailler.

Les Lotus Super Seven furent livrées en kit et un long travail de préparation commença. C’est le 20 mai 1964 à Montlhéry au Grand Prix de Paris que démarra la compétition, notamment grâce à Raymond Roche, Président de la FFSA et à Maurice Mestivier, Président de l’AGACI et organisateur du Grand Prix de Paris qui accepta d’être le premier organisateur d’une course avec des pilotes qui n’avaient pour la plupart jamais couru.

L’année 1964 fut marquée par la victoire du Lyonnais pour la Coupe des Provinces, avec notamment les performances remarquées de Jimmy Mieusset, et par la victoire de Paris pour le trophée de la montagne.

Le succès de cette épreuve fut réel, avec 50 pilotes engagés dans 14 courses pour cette 1ère année (1964), environ 150 jeunes participèrent au montage, à l’entretien et à la mise au point des autos, car la vocation de cette épreuve était aussi éducative.

Les Lyonnais y participèrent avec autant de réussite en 1965, où ils devancèrent l’écurie Normandie et celle de Paris.

Immortelle Lotus Seven

Tout un symbole : sur la photo ci-dessous, en 1964, le jeune barbu Pescarolo savoure sa victoire à Albi avec le second Bonami. Sur la photo de droite, en 1998, la Seven qu´utilisait Pescarolo 34 ans plus tôt, trône au pied du podium de Montlhéry.

Parmi les engagés, on retrouve certains noms devenus célèbres dans le monde de la course automobile, comme Robert (dit Jimmy) Mieusset, Henry Pescarolo, Patrick Depailler ou José Dayan.

Le Trophée Lotus, digne évocation de la Coupe des Provinces

En 1987, Jean-Paul COUILLIOT décidait de faire revivre cette formidable aventure des années 60 et créait le Trophée Lotus, puis en 2010 il en confiait la gestion à Christian ODIN, pilote du trophée depuis 2004 et passionné de la marque.

Trophée Lotus est une marque déposée.