Trophée Lotus, un peu d’histoire.

De la Coupe des Provinces au Trophée Lotus.

En 1963, la nécessité de faire quelque chose pour aider les jeunes à courir commençait à se faire durement sentir en France. Paradoxalement, c’est à un animateur de la radio Europe N° 1 que l’on doit l’idée de lancer une course sur circuit avec des jeunes au volant de voitures qu´ils auraient assemblées eux-mêmes, avec l’aide d’écoles de mécaniciens. Ford France appuya cette initiative en fournissant des kits de Lotus Seven aux Automobiles Club de différentes provinces. C’est ainsi que naquit ” La Coupe des Provinces ” qui, en deux ans, 1964 et 1965, allait révéler quantité de vocations notamment Henry Pescarolo ou Patrick Depailler.

L’année 1964 fut marquée par la victoire des Lyonnais pour la Coupe des Provinces, avec notamment les performances remarquées de Jimmy Mieusset. Le succès de cette épreuve fut réel, avec 50 pilotes engagés dans 14 courses pour cette 1ère année (1964), environ 150 jeunes participèrent au montage, à l’entretien et à la mise au point des autos, car la vocation de cette épreuve était aussi éducative. Les Lyonnais y participèrent avec autant de réussite en 1965 où ils devancèrent l’écurie Normandie et celle de Paris.

Près de 20 ans plus tard, Jean-Paul Coulliot et quelques pilotes passionnés décidaient de faire revivre cette formidable aventure des années 60 et créaient le Trophée Lotus en 1987 qui intégrait ce que l’on appelait à l’époque les plateaux de VEC (véhicules d’époques et de compétition).

C’est en 2004 que je rejoignais la troupe de passionnés du Trophée Lotus comme pilote tout d’abord. Je suis assez vite devenu fou de ces vielles anglaises et en 2011 quand Jean-Paul Coulliot me sollicita pour prendre sa suite, j’accueillais cette opportunité avec enthousiasme.

60 ans plus tard, l’esprit de la Coupe des Provinces est toujours vivant, animé par des pilotes passionnés qui ont souvent l’âge de leur voiture, mais gardent en eux la folie de leur jeunesse.

Le trophée a depuis conquis ses lettres de noblesse en étant le doyen des trophées historiques français mais aussi l’un des plus dynamiques et des plus prospères. En 2023, ce sont près de 60 pilotes qui ont participé à une preuve du trophée, sur les plus beaux circuits français. Le Trophée Lotus est devenu une composition majeure du Championnat de France Historique des Circuits (l’Historic Tour) depuis sa création en 2014.

Le succès du Trophée Lotus est porté par la simplicité de son règlement, avec une réglementation pérenne qui permet le nivellement des préparations, laissant aux pilotes le soin d’opérer la sélection des plus rapides.

La bonne humeur des participants et la convivialité du paddock sont les composantes annexes mais essentielles de l’esprit du trophée. Sur la piste, le respect est de mise et si les luttes sont quelques fois acharnées, elles restent animées d’un esprit de gentleman driver.

Les véhicules éligibles sont les Lotus Seven 1600 à moteur Kent et les Caterham des année 90 qui leur ont succédé avec la même motorisation. La petite anglaise de 130 à 140 cv pour 450 kg vous séduira avec son caractère joueur et son budget limité. C’est assurément un excellent rapport prix/plaisir.

Le format des courses est le suivant : deux séances d’essais et deux courses sprint de 30 mn chacune.

Une formule de location, aux tarifs attractifs, est disponible si vous souhaitez tenter l’expérience de la compétition historique sur circuit.

News du Trophée Lotus

L’année 2023 se termine avec la belle victoire de Dominique Vulliez devant Nicolas Beloou et Anthony Delhaye.

Nous avons vécu une saison globalement réussie avec 65 participants classés et des résultats toujours indécis souvent jusqu’au dernier tour. Messieurs les pilotes, vous avez produit un magnifique spectacle et le niveau s’est encore élevé. La qualité de nos prestations sur la piste et le soin apporté à la présentation de nos autos dans le paddock, nous permettent d’être remarqués bien au-delà du microcosme des passionnés de Seven. Nous sommes aussi le trophée qui a fourni le plus de participants au Championnat de France Historique des Circuits en 2023.

Par ailleurs, grâce à ma nomination à la FFSA comme membre permanent de la commission VH circuits, j’ai eu l’occasion de promouvoir l’image du trophée au sein du giron fédéral. Tout ceci nous a permis de présenter un calendrier 2024 très attrayant et surtout de conserver notre temps de piste au sein du Grand Prix de France Historique, début avril où beaucoup de plateaux (notamment des Anglais) souhaitaient prendre notre place. Cette participation, même si elle représente un important risque financier, est aussi et surtout une mise en avant du trophée dans un meeting de dimension internationale et cela conforte l’image qualitative de notre compétition.

Enfin, cerise sur le gâteau, la FFSA pour illustrer le GPFH 2024 sur leur stand de Rétromobile a choisi de présenter une Formule 1 et … une de nos Lotus Seven ! Je remercie à cette occasion Laurent Vallery Masson d’avoir rendu possible cette opportunité. C’est donc avec une immense fierté que je serai présent sur le stand de la FFSA pour porter la bonne parole du trophée aux visiteurs et à la presse spécialisée. Cette opération est une vraie opportunité de développement et je vais m’attacher à ce que ce soit une réussite. Je produirai à cette occasion un flyer plus complet, avec de nouvelles photos et j’invite tous les pilotes qui passeront sur le stand à relayer sur les réseaux sociaux les photos prise sur place.

Enfin, nous aurons deux rendez-vous plus spécifiques lors de ce Rétromobile 2024, le vendredi soir pour l’habituelle remise des prix de tous les trophées sur le stand de la FFSA et le samedi 3 février au soir où je vous invite à nous réunir chez notre ami et pilote Antoine Boucherie qui privatisera son très anglais établissement, le Bedford Arms au cœur de Paris, à st Germain des Prés, pour célébrer nos vainqueurs et commencer la saison 2024 sous les hospices de la convivialité, chère au trophée. Nous poursuivrons la soirée dans un restaurant du même quartier et je vous demande de bien vouloir confirmer ou non votre présence auprès de Fabienne (fabienne@tropheelotus.fr), impérativement avant le 10 janvier, date à laquelle nous devrons confirmer le nombre de places au restaurant).

Par ailleurs, avant le début de saison officiel en avril, nous aurons la possibilité d’essayer nos autos lors d’une journée de roulage organisée par nos amis de l’ASAVÉ, le 9 mars à Dijon, vous aurez des infos dès que possible à ce sujet.

Enfin, vous pouvez vous inscrire dès à présent au Trophée Lotus 2024, au tarif inchangé de 400 euros pour bénéficier des tarifs réduits sur vos engagements futurs.

Nous vous souhaitons Fabienne et moi une excellente fin d’année !

Adieu Philippe

Philippe Gaso (1961-2023) a commencé la course automobile en 1995 au volant d’une formule Renault, puis il a rejoint le Trophée Lotus en 2003. Participant à vingt saisons, il était un pilier du trophée qu’il a remporté à trois reprises en 2011, 2013 et 2014.
C’était aussi un entrepreneur dynamique, fondateur de la Sté Flip-Elec dans la région lyonnaise.
Sportif accompli, il était aussi à l’aise sur des skis comme sur son bateau ou aux volants de ses autos et le destin, tragique, a voulu que ce soit au Castellet mais à vélo, qu’il perde la vie.
Toute la famille du Trophée Lotus pleure aujourd’hui l’un des siens et nous avons une pensée émue pour Miranda son épouse à qui nous présentons nos affectueuses condoléances .
Ses obsèques auront lieu au crématorium de Lyon –  228 avenue Berthelot – 69008, lundi 4 décembre à 14h.

Calendrier et tarifs 2024

Inscription au Trophée Lotus :
– à la saison : 400 €
– ou à la course : 150 €

Date Circuit Meeting Tarif TTC
 19/20/21 avril  Le Castellet  Grand Prix de France Historique* 900 €
 4/5/6 mai  Dijon  Historic Tour 850 €
 31 mai – 1er/2 juin  Charade  Historic Tour 800 €
 5/6/7 juillet  Magny-Cours  Historic Tour 850 €
 6/7/8 septembre  Nogaro  Historic Tour 800 €
 18/19/20 octobre  Val de Vienne  Historic Tour 800 €

Historic Tour : Ce sont les épreuves constitutives du Championnat de France Historique des Circuits (FFSA).
Format : 20 mn ou 25 mn d’essais privés en exclusivité aux Lotus, non compris dans l’engagement et à réserver directement sur le site HVM puis 20 mn d’essais qualificatifs, et deux courses de 30 mn.
* Sauf Grand Prix de France Historique : deux courses de 25 mn.

 

Nouveau calendrier 2023

(sous réserve de validation par le Comité Directeur de la FFSA)

Date Epreuve Circuit
17 mars Trackday Mecanic Gallery Circuit de Bresse – 3,000 Km
7/8/9 avril Grand Prix de France Historique Circuit Paul Ricard GP Track – 5,821 Km
5/6/7  mai Historic Tour Dijon Circuit Dijon Prenois – 3,800 Km
26/27/28 mai Historic Tour Albi Circuit d’Albi – 3,565 Km
16/17/18 juin Historic Tour Ledenon Circuit de Ledenon – 3,156 Km
8/9/10 sept 50 ans du Circuit de Croix en Ternois Circuit de Croix en Ternois – 1,900 Km
29/30 sept-1 oct Historic Tour Magny-Cours Circuit de Nevers Magny-Cours – 4,411 Km
20/21/22 oct Historic Tour Val de Vienne Circuit du Val de Vienne – 3,729 Km

 

Charade, une étape avec du relief et du suspens

A l’occasion de sa cinquième et avant dernière étape, le Championnat de France Historique des Circuits (l’Historic Tour) a retrouvé le circuit de Charade et son incomparable piste au relief montagneux. Une destination à la hauteur de l’enjeu.

Quasi incontournable depuis la création du Championnat de France Historique des Circuits, il y a sept ans ; pour le Trophée Lotus le passage par le circuit de Charade constitue immanquablement un temps fort de la saison. Sur ce site, aujourd’hui en pleine évolution, les pilotes « d’anciennes » profitent une nouvelle fois d’un décor chargé d’histoire et d’une piste au tracé naturel parfaitement en phase avec leur monture (les Seven en piste sont datées des années 60 à 90).
Ce sont 27 autos qui sont présentes sur les deux plateaux les plus fournis : ceux du Trophée Formule Ford et du Trophée Lotus.

Dès les qualifs, c’est sur une piste humide que Dominique Vulliez marque son territoire en réalisant la pôle une demi-seconde devant Xavier Jacquet et Nicolas Beloou.
Lors de la course 1, Dominique Vulliez confirme sa domination devant les mêmes poursuivants, décidemment inséparables.
Dans la course 2, les 3 premiers classés, toujours les mêmes (Vulliez, Beloou, Jacquet) sont dans la même seconde pour l’arrivée la plus serrée du jour.
Dominique réalise durant ce weekend auvergnat une performance rare : le grand chelem : avec la pôle, vainqueur les deux courses et deux fois le meilleur tour en course.
” Cela a été un peu chaud car ça poussait fort derrière ! Depuis le Val de Vienne, j’ai retrouvé une très bonne auto.” commente Dominque Vulliez.

Au classement général, c’est un regroupement entre Nicolas Beloou, Anthoni Vetro, Dominique Vulliez. Ces trois pilotes brigueront le titre dans 3 semaine à ALBi pour la finale.
C’est donc une certitude, nous aurons un nouveau champion du Trophée Lotus car aucun de ces trois pilotes n’a été titré par le passé.
Cela augure une magnifique finale sous le soleil albigeois.

Projet de calendrier 2023

Date Epreuve Circuit
17 mars Trackday Mecanic Gallery Circuit de Bresse – 3,000 Km
7/8/9 avril Grand Prix de France Historique Circuit Paul Ricard GP Track – 5,821 Km
5/6/7  mai Historic Tour Dijon Circuit Dijon Prenois – 3,800 Km
26/27/28 mai Historic Tour Albi Circuit d’Albi – 3,565 Km
16/17/18 juin Historic Tour Charade Circuit de Charade – 3,975 Km
8/9/10 septembre 50 ans du Circuit de Croix en Ternois Circuit de Croix en Ternois – 1,900 Km
29/30 sept-1 octobre Historic Tour Magny-Cours Circuit de Nevers Magny-Cours – 4,411 Km
20/21/22 octobre Historic Tour Val de Vienne Circuit du Val de Vienne – 3,729 Km

Hausse de certains tarifs et calendrier prévisionnel 2023

J’ai évoqué précédemment les hausses appliquées à nos tarifs de transport vers les circuits ; aujourd’hui, la situation inflationniste impacte aussi les coûts du promoteur du Championnat de France Historique des Circuits, la sté HVM.
Vous trouverez ICI le courrier qui vous informe de l’augmentation des essais libres mais aussi des boxes à partir de septembre, ce qui nous concerne moins car nous sommes pour la plupart au sein du paddock.
Ces hausses multiples qui ne vous sont pas étrangères, nous pénalisent aussi en tant qu’opérateur du Trophée Lotus, cependant nous ferons l’effort jusqu’à la fin de la saison de ne pas modifier le coût des engagements 2022.

En ce qui concerne les tarifs 2023 du Trophée Lotus, nous essayons de maîtriser les dépenses mais j’avoue que c’est très compliqué, car les hausses nous parviennent de toutes parts (circuits, assurances, transport etc…).  Cependant grâce à l’apport de sponsors comme la maison de vente aux enchères Aguttes (qui est en cours de renouvellement pour 2023) et sans doute d’un nouveau partenaire en cours de négociation, nous pensons pouvoir enrayer ces hausses, ce qui sera d’autant plus facilement atteignable si vous êtes toujours aussi nombreux sur les grilles de départ.
En résumé, j’ai le plaisir de vous informer que le coût de la saison 2023 (sept meetings) ne sera pas supérieur à celui de 2022 pour ceux qui feront toute la saison. Les tarifs 2023 vous seront communiqués en détail prochainement.

Le programme 2023 nous conduira à renouveler notre participation à l’Historic Tour et ses circuits habituels, dont les deux tops circuits que sont Dijon et Magny Cours ; mais nous irons aussi sur un circuit où nous ne sommes pas allés depuis de nombreuses années, il y aura de la diversité géographique, c’est sûr. Mais l’information la plus importante, c’est que nous ouvrirons la saison dans le sud de la France pour le weekend de Pâques, début avril en participant à un évènement international de grande renommée, le Grand Prix de France Historique. Vous trouverez ICI le calendrier 2023 prévisionnel, sous réserve de la validation des instances fédérales.

Par ailleurs, le comité directeur de la FFSA, réuni le 25 juillet, a entériné la décision de réserver en 2023 un titre de Champion de France Historique aux plateaux pré 90 et un autre post 90 pour les autos plus récentes.
Aujourd’hui, le Championnat de France Historique des Circuits compte environ 250 pilotes classés regroupant toutes les périodes de 1950 à 1997 (date retenue dans les RTS FFSA pour distinguer les voitures modernes de celles dites VH).
On se retrouve donc aujourd’hui avec un Championnat de France mêlant des périodes et des voitures très différentes.
Pour redonner un peu d’équité et mettre en avant les périodes pré 90, il est maintenant acté qu’il sera décerné en 2023 un titre de Champion de France Historique des Circuits pré 90 qui sera donc distinct du Champion de France Historique des Circuits post 90.
Cela redonnera du panache et plus de visibilité aux Trophées regroupant les voitures des années 60 à 90.
En regardant dans le détail cela permettrait de répartir équitablement les concurrents en 2 groupes distincts. Sur les 8 Trophées et Challenges VH actuel, nous aurions un découpage de 2 groupes de 4 Trophées et Challenges.
L’un couvrira les Trophées pré 90 (période PTH) : Racing 65, Racing81, Maxi1300 et Trophée Lotus.
L’autre couvrirait la période post 90 (dites « Youngtimers) : GT Classic, Saloon car, Roadster Pro Cup, Youngtimers Gti Cup.

Cela permettra de faire une répartition idéale rassurant à la fois les afficionados du VH mais aussi les périodes plus récentes dans le respect de l’Histoire Automobile.
L’an dernier, nous avions 244 pilotes classés pour un seul et unique Champion. Il n’est pas illogique de les scinder en 2 grands groupes d’environ 120 pilotes chacun.

Cette excellente nouvelle augmente sensiblement les chances d’avoir un pilote du Trophée Lotus, champion de France des Circuits en 2023.

SPA Francorchamps, le Trophée à l’assaut des Ardennes belges

35 Seven sur la grille de départ que nous avons partagée avec nos amis de la Roadster Pro Cup et leurs Mazda MX5, soit 66 autos sur la piste.

Bravo à Anthony Vetro, grand vainqueur du week-end, avec la pole position (en 2’58, meilleur temps de toute l’histoire du Trophée à Spa-Francorchamps) et la victoire dans la course de 61 minutes (une fois n’est pas coutume).

Derrière lui, Nicolas Beloou et Florent Cazalot complètent magnifiquement le podium.

Basile Gronfier est le premier de la catégorie Caterham, devant les deux Access mises à disposition par Mecanic Gallery pour Cedric Baiker et Pascal Bachmann. Ces derniers ont exploité au maximum les possibilités de ces autos les moins puissantes du plateau.

À noter que parmi les pilotes présents, une dizaine d’entre eux comptent plus de dix ans de fidélité au Trophée, preuve s’il en est, du succès de la formule et du plaisir que partage les pilotes, sur et en dehors de la piste.

Prochain rendez-vous sur le Circuit du Val de Vienne au début du mois de Septembre (9, 10, 11 Septembre 2022)

 

Crédits photo : Michael Tragnée / RVG Racing Photography